Le Bliss – Paris

La nouvelle adresse In c’est bien évidemment Le Bliss. Situé au cœur du quartier Etienne-Marcel, ce bar/restau va vous surprendre. 

 Image

D’extérieur on voit une petite terrasse cosy/bohème qui n’annonce pas forcément un intérieur plus grand, mais lorsque l’on passe le seuil de la porte c’est une véritable transformation qui s’opère.
On découvre un lieu gigantesque (500m2 quand même !). Au fur et à mesure que l’on avance, on est de plus en plus émerveillé par l’originalité, la beauté mais surtout la grandeur de ce lieu. La surprise se fait petit à petit ; tout d’abord des petites tables rondes très intimistes entourées par de gros fauteuils, puis un énorme comptoir avec de gigantesques jambons/saucissons comme chez tati Daniel au Pays-Basque accrochés au mur, des canapés vintages, un fumoir orné de bougies avec des photos de charme donnant un aspect très érotico-rétro.

On se retrouve alors en plein milieu d’un salon rustique des années 30 plongé dans une ambiance où il fait bon vivre. La carte des cocktails n’en est pas moins surprenante : « jolies filles » et « beaux gosses », sont les mots d’ordre du comptoir. On y retrouve aussi des plats et cocktails tip -top tendances, et en plus on peut faire une séance photomaton vintage avec ses copines et/ou des parties de baby-foot endiablées avec ses copains.

Ce restaurant tout frais tout neuf a ouvert ses portes en juillet dernier et figure déjà dans le top five des plus surprenants bars de Paris.
Une expérience à vivre d’urgence 8 rue Coquillière Paris 75001.
http://www.welovebliss.fr/

Un WE à Montréal

Montréal : OUI Le québécois : NON. Une leçon éclair s’impose pour vous familiariser avant votre voyage. S’en suivra les bonnes adresses d’Yvonne comme toujours!

Chu allé faire du magasinage avec ma blonde. Fallait chauffer l’char pour s’en aller chez l’dépanneur. Elle voulait des patates pilées pour l’diner. Pour m’remercier elle m’a donné un bec.
Comprenez : je suis allé faire du shopping avec ma copine. J’ai du conduire la voiture pour aller chez l’épicier. Elle voulait de la purée pour le diner. Pour me remercier, elle m’a fait un bisou.

Hier à la party j’ai pris une brosse, j’étais en train de crouser mais je me suis rendu compte que c’était une guidoune.
Comprenez : hier à la soirée je me suis saoulé, j’étais en train de draguer mais je me suis rendu compte que c’était une pute.

J’me suis pogné l’cul toute la journée alors qu’avec la belle température j’aurais pu faire une marche.
Comprenez : J’ai glandé toute la journée alors qu’avec le beau temps j’aurais pu aller marcher.

Si quelqu’un s’énerve, dites lui : Grimpe pas dans les rideaux, Brise pas ta chaîne, Garde tes shorts

Yvonne vous souhaite la bienvenue à Montréal et un agréable séjour!

DSC_1586

 

Y aller : Yvonne vous conseille vivement l’avion après avoir testé le bus. Quelques mots pour qualifier le bus : retardataire, inconfortable et fatiguant.
Le bus 120$ A-R de NY comptez 150$ de plus pour l’avion. A vous de voir si 150$ valent la fatigue en moins et tout le reste.

Sur place : Si vous n’avez pas d’ami(e) comme Yvonne vous choisirez Air BNB et les conseils d’Yvonne ICI
On achète une carte de métro pour 3 jours à 20$ c’est l’Occasionnelle : magnétique et pratique.

A faire : Le parc du Mont-Royal qui domine la ville. On y va à l’heure du coucher de soleil avec le bus ou avec le char (plus communément appelé la voiture. Pour se qui ne se « pogne pas l’cul » l’option running n’est pas négligeable. Point de vue au Chalet du Mont-Royal à ne pas rater.

DSC_1705

 

Point de vue Chalet du Mont-Royal.

Chinatown quand on descend le Boulevard St Laurent. C’est à voir mais pas extraordinaire. Comparé à celui de NY vous allez être déçu, ça ne fait aucun doute. Petit détour avant d’entrer dans le vieux Montréal.

DSC_1599

Le vieux Port de Montréal : un des endroit les plus touristique de la ville mais un passage obligé. Les quais ont été aménagés. Une belle promenade s’offre à vous avec une vue sur le pont Jacques Cartier et sa fête foraine.
Les petites îles sont reliées par des ponts, lieux très fréquentés par les amoureux. Avec l’automne, les feuilles prennent une couleur rouge orangé. Sublime!

DSC_1616

Magasiner : Boulevard St Denis où vous trouverez une multitude de petites boutiques et Urban Outfitters. S’en suit les fripes! Boulevard St Laurent vous trouverez une dizaine de friperies. Dont certaines font café. Des piscines de vêtement, des pop corn, des objets en tous genres, des locations de costume… Patin à glace pour aller patiner sur le Lac aux Castors qui n’a jamais vu un Castor de sa vie (soit dit en passant).

DSC_1578

Chaussures : Chez Little Burgundy  au 55 Ave du Mont-Royal. Ugg, Tom’s, Hunter, Nike, Converse. Les grands basiques vous attendent chez Little Burgundy. Un accueil très sympa, typiquement québécois. Yvonne a craqué pour des bottes Hunter avec chaussettes en laine et polaire.

Cuir : L’odeur ne trompe pas. Vous êtes chez M0851 peut être un des meilleur peaucier de la ville. 3526 boulevard Saint Laurent. Les gants fourrés sont divins, les perfectos irrésistibles et les sacs à tomber. Sensibles s’abstenir!

Objets divers et variés : Dans les Dollarama mais aussi dans certains dépôts vous trouverez des petites merveilles. Il faut chercher. Souvent pratique pour les livres de cuisine et les guides de voyage vendus une bouchée de pain. Pour 47$ Yvonne a acheté 20 guides de voyage, deux « mug pull » et un livre de recette.

Magasin de déco : au croisement du boulevard St Laurent et du Mont Royal. Yvonne est tombée en amour avec Turquoise (4461 BVD Saint-Laurent). Un bijou! Des fauteuils en cuir à la patine savamment travaillée, bureau en zinc, luminaires… La wishlist s’est encore agrandie. Gentille Yvonne se décide à partager le site internet avec vous : Turquoise! 

IMG_5212

Restau et fast food : à Montréal c’est la poutine que tu gouteras… Yvonne peu téméraire n’a pas osé. Description d’un de mes colocataire « c’est des frites avec la garniture d’une pizza dessus mais sans la pâte et avec beaucoup de fromage ». Maintenant vous savez à quoi vous attendre.

Sinon il existe bien évidemment des supers endroits pour bruncher, déjeuner et diner à Montréal. Voici une liste non exhaustive de où poser sa fesse pour bruncher.

L’avenue Pour y aller bruncher il faut se lever tôt. Dès 10h la file d’attente se fait longue. Brunch + boisson = 20$. Pensez à faire un détour aux toilettes : incroyables. A éviter : les oeufs de M. Seguin. Chèvre épinards pas vraiment en harmonie cette fois-ci.
922 Avenue du Mont-Royal Est

Schwartz’s
La plus vieille charcuterie hébraïque de Montréal. On y court! C’est une institution. Alors certes la vitrine pleine de buée ne donne pas très envie, pas plus que la devanture mais il faut y aller. On y mange de la viande fumée avec des frites bien sur.
3895 Boulevard Saint-Laurent

DSC_1574


St Viateur Bagel
Bagel en veux-tu? En voilàààà! A l’heure du déjeuner on commande un bagel à emporter ou à manger sur place. Il est accompagné par une salade au choix. NB :  la salade de thon n’est pas une salade verte avec du thon. C’est du thon et rien que du thon.
1127 Mont-Royal Est

Godley & crème
Un super cappuccino à emporter. Connexion WI-FI en libre accès. Seul bémol : pas de terrasse pour les beaux jours. Yvonne n’a pas succombé aux cookies mais ils ont l’air divin.
92 Rue Sherbrooke, Montréal

Pour finir le marché Jean Talon
L’arrêt : Jean Talon sur la ligne orange.
De la viande, du poisson, des huitres, des pâtisseries, des légumes, du fromage… Goinfrez-vous! Ou promenez-vous juste pour le plaisir des couleurs et des senteurs.

DSC_1657

Boundary Rooftop

Bienvenue au Boundary, hotel chic et branché de Shoreditch (quartier situé à l’Est de Londres ) dont le rooftop est ouvert pour le bonheur de tous de Juin à fin Octobre ( ou du moins jusqu’à ce que le temps le permette )…

Découvrez le menu et les images !

Screen Shot 2013-10-04 at 20.52.50Screen Shot 2013-10-04 at 20.53.21

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Opening Hours

12pm to 11pm – Monday to Friday.
10am to 11pm – Saturday and Sunday.

Screen Shot 2013-10-04 at 20.30.18

Brunch au calme en plein NY

Ce WE tu fais quoi ? Tu sais pas ? Tu vas à l’Hudson Hotel pour bruncher. Ah oui l’Upper West Side c’est pas très « pipi culotte » mais là… Ca vaut le coup. A deux pas de Colombus Circle (Ligne rouge orange ou bleu pour ceux qui parlent ce langage).

Après un réveil quelque peu difficile après des soirées divergentes, Yvonne et ses amis choisissent au hasard. Première surprise : la décoration multi-style et l’architecture innovante, nous nous dirigeons vers la terrasse, out le bruit et l’agitation de la grosse pomme, ici c’est vert et c’est frais.

 

hudson 1

 

Des hipsters discutent avec des businessmen ayant fait tomber la cravate autour d’un cocktail alcoolisé et… d’un cochon grillé (oui, un vrai et non pas une farce post-sommeil de 3h). Un joyeux mélange qui vous fera paraître hors de la ville. C’est bio, c’est –in mais point trop n’en faut. Les clients se parlent entre eux, se rencontrent, jouent à des jeux de balles (voire aux échecs et billards à l’intérieur). Un homme à bonnet orange nous accoste pour une drag (ie. Taffe) et nous voilà parti pour une heure de discussion passionnante sur les meilleurs endroits pour bruncher.

hudson 3

 

 

S’il fait froid, des bars archi-modernes ou des bibliothèques typiques et pleines de livres promettent une dernière après-midi de repos (remise ?) avant le départ d’une nouvelle semaine.

hudson 5

La carte propose des cocktails aux fruits, alcoolisés ou non, des jus frais. Côté faim : des petits stands vous proposent de délicieuses petites (très petites) assiettes, cela dépend des semaines : nous sommes tombés sur le cochon à la broche et le mexicain.

Côté prix, il vous faudra compter environ 15 à 20$ par personne.

A éviter : nous nous sommes renseigner sur les chambres : elles sont réputées petites et bruyantes.

A savoir en société : L’Hudson Hotel fait partie du groupe Morgan (les huppés Mondrian à NY, LA et South Beach, les élégants Delano à Marrakech et South Beach mais aussi le Sanderson de Londres ou encore le Clift de SF).

 

Hudson Hotel

 

Yoom + Dim Sum = ♡♡

Dim sum et lait de coco au menu ce soir mais pas que ! Pour sa rentrée parisienne, Yvonne vous fait découvrir l’Asiatique, avec un grand A, de Paris. Rendez-vous chez YOOM

La grande question est quezako Dim Sum? Une petite bouchée vapeur, qui ressemble à un nuage, tout doux, tout beau, tout bon. Dans la réalité on est pas loin. Quand ces deux copains sont rentrés d’Asie, la nostalgie les a envahi. Résultat : Yoom. Un petit restaurant qui décline les Dim Sum à l’infini ! Un décor peu sophistiqué, murs en brique aux fausses allures de loft new-yorkais (pas moche pour autant, attention!).

Une petite cantine de quartier où il faut désormais réserver. Les petites bouchées ont du succès!

yoom

Un meu déj’ à 14,90€. Une bonne affaire comme on dit. A la carte 20-25 €. Beaucoup moins ou beaucoup plus. Yvonne vous explique le concept : plus vous mangez plus vous payez. Jusque là rien d’impressionnant. Les bouchées sont servies dans des paniers, par trois. Le prix varie en fonction des ingrédients.

4 paniers + un dessert partagé + une bouteille de vin = 105€ soit 35€/personne
8-10 paniers + 3 thés = 67€

Le partage promet un diner très convivial.

Conseil d’yvonne : Dim Sum poulet-tamarin, tête de lion, légumes, salade d’aubergine et le mieux le dessert Dim Sum praline dans du lait de coco. Divin!

YOOM

20 Rue des Martyrs
75009 Paris
Tél.: 01 56 92 19 10

5 Rue Grégoire-des-tours
75006 Paris
Tél.: 01 43 54 94 56

L’italie s’invite à Brooklyn

Saraghina,

à voir la façade de cet établissement on ne peut qu’avoir un mauvais pressentiment. Mais le Saraghina se révèle être un lieu magique. On quitte Marcus Garvey street et Halsey Street. Rues calmes d’un quartier pseudo populaire à la population noire américaine et hispanique.

D’une rue essentiellement peuplée de noirs, on se retrouve dans un resto d’une blancheur effrayante ! Le comble serait qu’ils nous parlent en français. Ouf ! Ce n’est pas le cas.

saraghina

Inside? Outside? 

Bien que la déco soit très soignée à l’intérieur. Esprit brocante : chaises au plafond, vieilles voitures à pédales, viviers, luminaires homemade… Outside est plus de saison.

On commande : de l’octopus servi froid avec des oignons rouges, une farandole de tomates de toutes les couleurs, du céleri branche. Très rafraichissant !

saraghina octopus

Deux pizzas : très garnies. Une pâte à tomber, croustillante, grillée, faite maison évidement !

Trois bières : Brooklyn beer (obviously) .

La note (en comptant les desserts : mention TB pour le tiramisu)
75 $ à trois en ayant merveilleusement bien diné.

Endroit : ++++                         Service : +++++

Food : +++++                           Rapport qualité-prix : ++++

saraghina jardin

435 Halsey St Brooklyn, NY 11233‎
(718) 574-0010

saraghinabrooklyn.com

Joint burger : de l’oreille à la bouche

On s’échange l’adresse entre touristes avisés ou étudiants rencardés, la légende le considère comme l’un des “meilleurs burgers” de la ville.

How ? C’est dans le Hall d’un hôtel huppé que vous trouverez le Burger Joint. Caché derrière un lourd et épais rideau rouge, les non habitués sont souvent perdus. Et si la queue vous mettra surement sur la piste, nous vous conseillons tout de même d’y aller dans l’après-midi si vous souhaitez éviter la cohue (et manger assis).

burger

A l’entrée, des papiers (dispo dans toutes les langues) vous proposent de séléctionner vos ingrédients et votre boisson, cela facilite la compréhension avec les cuisiniers et c’est beaucoup plus rapide.

Une fois entrée, le choc : souvent bondés, vous vous retrouverez dans une petite salle 80’s aux murs tagués et placardés d’affiches déchiquetées. Le cliché New-Yorkais comme on l’aime !

burger joint meridien

What ? Le burger proposé est délicieux : juteux, plutôt sain et très frais ! Et si vous aussi vous saturez des plats XXL du continent américain, vous serez ravis d’apprendre que les proportions y sont normales (à éviter, donc, si vous jeûnez depuis 10 jours). Côtés sides : des frites (bonnes mais qui ne cassent pas la baraque) ou des Whole Pickle (ces gros cornichons américains) pour les plus ‘diets’ d’entre nous.

Who ? Des touristes, des étudiants, des branchouilles, des hispano, des asiat’. Un beau petit mélange culturel et cosmopolite, typique de NY. A écouter la bande son, la couleur est annoncée : on passe des chansons italiennes à la vie en rose en passant par le dernier Bowie.

burger joint

Et le porte monnaie dans tout ça ? Environ 8$ le burger, 3.90$ les frites et entre 2 et 5$ les boissons.

Le Parker Meridien Hotel
119 West 56 th (au niveau de la 7av)
NY 10019.
L-J 11:00 à 23:30 V-S 11:00 à 00:00

Le + : Un nouveau Burger Joint vient d’ouvrir à Greenwich et les prix y sont moins élevés (Environ 5$ le burger) 33 West 8th Street, (at MacDougal Street) New York, NY 10011 Le – : Encore une fois, le Burger Joint (malgré son côté secret) attire beaucoup (mais vraiment beaucoup) de monde : évitez donc les heures de pointes.

Marcus, tu déconnes !

Marcus Vineyard, un bar qu’Yvonne n’est pas prête d’oublier.
Diner ? Yvonne voulait, elle n’a pas pu. La rasion :  une service déplorable malgré des critiques plus que favorables sur Yelp.

Les cocktails étaient bons. Bien que ternis par l’attente. Un mojito : 45 minutes. C’est NON!
Un petit creux ? Après 1:00 d’attente pour trois raviolis il s’est transformé en gouffre !

marcus

Service minable!
Seul avantage : un petit jardin bien calme et mignon.
Un des nombreux bémol : le papillon kitchouille qui sert de banc.

417 Marcus Garvey Blvd
(entre Halsey St et Macon St) 
Brooklyn, NY 11216

Cendrillon au pays des vaches

Yvonne s’est offert deux jours au calme avec chéri-chéri coeur d’amour. Destination l’Allier. Toi non plus tu ne sais pas où c’est. Tu vas bientot le savoir. Retour au programme de géo de CE1 : l’Allier c’est un des quatre départements de l’Auvergne. L’Auvergne c’est du fromage donc des vaches, des brebis, du pinard (le fameux St Pourcain) et des champs (Beh oui, faut bien donner à manger aux vaches).

Ygrande

Bienvenue au Château d’Ygrande! Un endroit magique pour vivre un rêve de princesse le temps de quelques jours.
Yvonne, ancienne passionnée de poney, avait choisi cet endroit pour son haras, les ballades dans la forêt mais aussi la table. En effet, sur la terrasse en pierre, où la table est dressée, c’est le chef qui te régale.

Ancien de grandes maisons et de certaines ambassades tu vas « te péter le bide ». A tester :  le menu grande dégustation avec deux entrée deux plats fromage, pré-dessert, dessert, café et mignardises.

Un service irréprochable! Un personnel adorable. Une ambiance familiale avec deux chiens qui rodent autour des tables à la recherche d’un bout de foie gras. Cerise sur le gâteau le maître des lieux : présent mais pas trop, prêt à donner bonnes adresses et conseils.

2013-07-22

Un quatre étoiles avec un chef gastro voilà ce qui pouvait combler Yvonne. Petit plus :  le St Pourcain! Le vin du pays qui n’a reçu l’AOC que depuis quelques temps. N’hésitez pas à vous rendre chez les producteurs, qui vous feront déguster quelques verres (Oui, Yvonne a encore picolé).

Toi aussi va picoler dans le chai au Domaine de Bellevue (03500 Meillard) surtout le rouge : St Pourcain Roches Grises. Yvonne te glisse un petit truc pour faire ta crâneuse : ces vins font partie de la sélection de Yannick Alléno (le beau gosse des cuisines du Meurice). Accueil au top et dégustation aussi.

IMG_3858

Si tu n’aimes pas la campagne, le calme, le vin, les animaux, te promener à la campagne : oublie !
Si tu aimes le vin, que tu as besoin d’une mise au vert mais pas trop, n’hésites plus.