Figatelli et Cie !

Cet été Yvonne met le cap sur la Méditerranée. Premier lieu de RDV : Ajaccio ! Eh oui, la Corse attend Yvonne pour une  semaine de fête entre copain dans une maison sur la route des sanguinaires. Merci la super copine d’Yvonne !

Ajaccio c’est le Sud de la Corse. Des plages sublimes comme au Nord mais pas le même club de foot (et ça ça change tout), pas la même mentalité, pas les mêmes bandes (même si Paoli est partout) mais au final toujours ce même esprit « Corse is not France ».

1

LES PLAGES

Capo Di Fenu dit Capo et prononcé Capo di Fen pour la fête, la plage non surchargée, son eau bleu azur et son esprit sauvage.  Le plus beau spot de surf selon les locaux. En suivant la route des Sanguinaires depuis Ajaccio on prend direction Capo Di Feno (Facile !)

2

Petit Capo pour le calme et la nature.  Situé juste avant Capo di Feno cette plage est la plage du coin, des locaux (tout comme Capo). Des barques de pécheurs, des vieilles planches à voile et toujours cette mer turquoise. Avant Capo tournez à Gauche, si vous dépassez St Antoine (sur votre droite) vous êtes allé trop loin ! Attention en vrai Petit Capo ne s’appelle pas vraiment comme ça…

La plage D’Argent, autrefois réputée pour sa paillote BCBG (dans le bon sens du terme), est devenu l’endroit pour les adeptes du collé-serré. Même si son sable fin et l’eau turquoise restent ses atouts charme, la Plage d’Argent n’est plus ce qu’elle était. Après Porticcio Continuez continuez, toujours tout droit, n’ayez pas peur ce n’est pas une plage qui est sur le bord de la route comme vous en croiserez sur le chemin.

Les inaccessibles pour ceux et celles qui ont un bateau ou qui en loueront un  bateau (Adresse à trouver dans Les sports). Des plages idylliques où vous êtes seul au monde. Vers le Sud en sortant de la Baie d’Ajaccio ou en remontant vers le parc naturel (compter deux heures de navigation juste pour l’aller). Arrêtez-vous où bon vous semble sans déranger les autres.

LA FETE

« Yvonne va à Capo » ou Yvonne va faire la teuf sur la plage ! Tous les WE ou un WE sur deux la paillote de Capo « Le plus court chemin vers le paradis » organise des soirées. De 18h00 à 00h00 tu profites, tu danses, tu essayes de voir le coucher du soleil, la bière et le rosé coule à flot au bord de l’eau.

Les pieds dans le sable viens picoler du rosé (30€ la bouteille) et de la bière (100€ les 20). Conseil d’Yvonne : penser à reserver pour ne pas se retrouver au comptoir. Seul façon : y passer ou connaître LE mec.

3

Le Blue Moon de Porticcio (dit portich’) avec sa terrasse surélevée avec vue sur la mer (Si tu as trop bu tu la verras partout…mais non) est sans doute la meilleure boîte de toute la baie. Musique sympa, ou du moins qui fait danser (Yvonne n’a jamais trouvé Patrick Juvet sympa).

La Rotonde ou le « fais moi peur ». Eh oui, une boite de Casino reste une boite de Casino. Un des principe d’Yvonne : ne jamais y foutre un bel orteil verni (ou pas). Quelques mots pour qualifier cette boite :

1h00 Vide

2h00 Vide

2h05 On ose s’avancer dedans avant de ressortir illico et là : une déco digne de la bibliothèque de Pouddlar. Du rêve !

Le Scud c’est la paillote où tu vas danser jusqu’à 2h00, pieds dans le sable, pieds dans l’eau ou pas pieds du tout. A gouter : les mojitos plutot MIAM trois étoiles. N’abusez pas ils dégomment vite. En face de la Colline du Scudo sur la route des sanguinaires.

LES BOUTIQUES

Ajaccio regorge de petites boutiques où la parfaite Yvonne trouvera son bonheur. Près du Port uniquement des attrapes touristes (« Pinzouillious » ou quelque chose comme ça) où tu pourras acheter des supers bijoux trop vilains à la forme de l’île et autre. La Rue Flech à faire de long en large pour s’habiller et faire du lèche vitrine.

LE MARCHE

A ne pas rater : tous les matins sur la place près du port. Olives Coppa, Lonzu, saucisse Corse, tome de Brebis, Figatelli, Broccio, Tapenade, Tomates séchées, … Ca sent le sud à plein nez ! Avant d’acheter vous pourrez goûter, le brunch se fait au marché. Les fruits et les légumes sont à tomber. Mettez vous au vert (sans laisser la charcuterie de côté) !

Le marché nocturne, ultra touristique, tous les jeudis et vendredis soirs. Toujours sur la place du marché et le long du Port. Certaines boutiques y participent dans la ville, profitez-en.

La boucherie Martellini est un passage obligé ! Yvonne y a acheté des côtes de bœufs de la folie de l’espace. Le boucher est toujours là pour donner ses petits conseils (cuisson, accompagnement et autre). Le jour où tu rentreras dans cette boucherie, à la vue des saucissons/ saucisses corses tu ne pourras pas résister. Et pour la première fois de ta vie, toi aussi, tu dépenseras 18€ dans un sauciflard !

Gelatto le vendeur de glace à la devanture rose te fera fondre (gourmande que tu es) avec ses glaces artisanales. Au bout de la place du marché prendre à droite au niveau du rond point. Une couleur rose bonbon te saute aux yeux ? C’est là !

Petit plus : des serveurs aux yeux couleur océan (oui, Yvonne a décidé d’être gnan-gnan).

LES RESTAU

Toujours à Capo, viens diner au Pirate, la paillote du bout de la plage. Evidemment pieds dans l’eau, Reggae en arrière fond mais surtout LA côte de bœuf ! Inutile d’en commander des tonnes la Classique une pour deux est plus la Normale une pour trois. Cuite au barbecue, servie avec une ratatouille, des pommes de terre de dingues et une petite salade, le tout accompagné d’une Pietra (Bière « Nationale »). Le PARADIS ! Parole d’Yvonne ! Rapport qualité – prix imbattable.

Da Mamma dans le centre d’Ajaccio. Un passage qui descend de la rue Flech et mène à un petit patio : c’est là. Yvonne a testé le Menu Corse à 25€ avec assiette de jambon (Corse évidemment) cannellonis farcis au broccio et sa petite sauce tomate (divine), cabri rôti rosé à souhait, fondant dans la bouche et pour finir une assiette de fromage (qu’Yvonne n’a pas mangé par manque d’appétit).

A Capo « Le chemin le plus court vers le paradis » pour déjeuner uniquement. Simplicité au RDV avec tous les plats, salades à 14€. Des salades gargantuesques ultra fraîches, un carpaccio de saumon huile d’olive citron pesto à tomber et pour finir glaces maison. Testé : ananas et coco. Rien à dire.

Le Macumba toujours sur la route des Sanguinaires. Les pizzas sont incroyables. Toujours les pieds dans le sable et au bord de l’eau, cette paillote offre une carte de pizzas faite maison à la pâte tellement fine qu’on ne la sent presque pas. Quelques plats de poisson (brochettes de la mer, spaghettis aux gambas…). Le tout accompagné d’un petit rosé : évidemment !

Sur le port : NON ! Avant de prendre le ferry du retour Yvonne a testé un restau sur le vieux port Berk !
Des linguinis aux gambas et légumes beaucoup trop grasses, qu’on aurait pu appeler linguinis aux gambas dans une nage d’huile d’olive. Un cheeseburger sans garniture et aux frites surgelées pas très cuites malgré une viande délicieuse. Une trilogie de la mer avec St Pierre – Rougets –Calamars frits et petits légumes. Bien que très gras les légumes étaient bons. Mais faisons court : ce restaurant ne sait pas faire cuire le poisson.

Ps : Les calamars ont rappelé à Yvonne ses années cantine de l’école primaire.

LE SPORT

Première chose à savoir : tu ne partiras pas sans palmes-masque-tuba (dit PMT), parce que, un jour ou l’autre, toi aussi tu voudras voir toutes les dorades et les petits poissons en allant nager très très loin !

La nage. Pas grand chose à dire mis à part que cette activité est praticable partout sans dire « l’eau est un peu froide non ? ». La seule chose qui peut arriver est de croiser quelques méduses ou de se faire chatouiller par les algues.

Le paddle très en vogue en ce moment cette activité sollicite l’éuqilibre un maximum. Avec cette planche de surf qui ressemble à un longboard vous pouvez naviguer loin, au large mais pour cela il faudra ramer. Pagayer ça raffermît cette vieille peau du bras qui pend, disgracieuse à souhait, dont on a honte. Alors avant d’avoir 100 ans et d’avoir vraiment la peau qui pend : on s’y met !

Location : environ 10€ l’heure pour une planche.

Le surf : uniquement à capo, quand le vent souffle. Cette plage merveilleuse se transforme en spot de surf où la zone de baignade reste limite car elle devient dangereuse.

Location :10€ l’heure avec lycra mais sans mono.

Yvonne est confuse… Les photos arrivent sous peu !
Tendres baisers (pour se faire pardonner)