Burger & Co

 

 

 

 

 

 

 

 

BURGERS. There are hundreds and hundreds out there in NYC. Yvonne wants to share with you, her favorite one.
BURGERS. Il y en a des centaines et des centaines à NYC, Yvonne veut vous faire partager ses burgers préférés.

 

CLASSIC BURGERS

SHAKE SHACK
Madison Square  Park, near 23rd St & Madison Ave. Flatiron.
Lunch and Dinner, 7 days a week
Something about this burger just feels happy. Is it the price? Is it the kid-friendly size? Whatever reason, it’s the perfect combo of salty, savory and sweet.
Yvonne’s choise : Fries, frozen custard, beer.

BURGER JOINT
My favorite one is at Parker Meridian
119 W, 56th St Midtown West
Lunch and dinner, 7 days a week
Through a posh lobby and around a dark coner awaits the hidden home of one of the city’s most beloved burger.
Yvonne’s choise : The works Yellow and white cheddar, L/T/P, red onions, mustard, ketchup, mayo

The other one : 131 2nd Ave, East Village
Lunch and dinner, 7 days a week
Look for the giant fiberglass double cheese burger outside. Best place to eat : the bar. You could talk with the charming bartender.

burger-joint

FIVE GUYS
296 Bleecker St, West village
Lunch and dinner, 7 days a week
The West Coast has In-N-Out burger, and the East Coast has Five Guys. Since their start in DC in 1986, the Guys have been serving « the people’s burger » for under 7$. Plus, you can munch on free salted peanuts as you wait.

MUST GOES

MIKEY’S BURGER
134 Ludlow St, Lower East Side
Lunch and dinner, 7 days a week
Yvonne love their grad-size Mikey’s Burger: a thick beef patty, topped with sauted  corned beef and onion with Dijon mustard melting into a rich, teriyaki-like flavor. Add cheese for 1$.
Fries with cheddar NOM NOM NOM

photo

 

 

Publicités

Yoom + Dim Sum = ♡♡

Dim sum et lait de coco au menu ce soir mais pas que ! Pour sa rentrée parisienne, Yvonne vous fait découvrir l’Asiatique, avec un grand A, de Paris. Rendez-vous chez YOOM

La grande question est quezako Dim Sum? Une petite bouchée vapeur, qui ressemble à un nuage, tout doux, tout beau, tout bon. Dans la réalité on est pas loin. Quand ces deux copains sont rentrés d’Asie, la nostalgie les a envahi. Résultat : Yoom. Un petit restaurant qui décline les Dim Sum à l’infini ! Un décor peu sophistiqué, murs en brique aux fausses allures de loft new-yorkais (pas moche pour autant, attention!).

Une petite cantine de quartier où il faut désormais réserver. Les petites bouchées ont du succès!

yoom

Un meu déj’ à 14,90€. Une bonne affaire comme on dit. A la carte 20-25 €. Beaucoup moins ou beaucoup plus. Yvonne vous explique le concept : plus vous mangez plus vous payez. Jusque là rien d’impressionnant. Les bouchées sont servies dans des paniers, par trois. Le prix varie en fonction des ingrédients.

4 paniers + un dessert partagé + une bouteille de vin = 105€ soit 35€/personne
8-10 paniers + 3 thés = 67€

Le partage promet un diner très convivial.

Conseil d’yvonne : Dim Sum poulet-tamarin, tête de lion, légumes, salade d’aubergine et le mieux le dessert Dim Sum praline dans du lait de coco. Divin!

YOOM

20 Rue des Martyrs
75009 Paris
Tél.: 01 56 92 19 10

5 Rue Grégoire-des-tours
75006 Paris
Tél.: 01 43 54 94 56

L’italie s’invite à Brooklyn

Saraghina,

à voir la façade de cet établissement on ne peut qu’avoir un mauvais pressentiment. Mais le Saraghina se révèle être un lieu magique. On quitte Marcus Garvey street et Halsey Street. Rues calmes d’un quartier pseudo populaire à la population noire américaine et hispanique.

D’une rue essentiellement peuplée de noirs, on se retrouve dans un resto d’une blancheur effrayante ! Le comble serait qu’ils nous parlent en français. Ouf ! Ce n’est pas le cas.

saraghina

Inside? Outside? 

Bien que la déco soit très soignée à l’intérieur. Esprit brocante : chaises au plafond, vieilles voitures à pédales, viviers, luminaires homemade… Outside est plus de saison.

On commande : de l’octopus servi froid avec des oignons rouges, une farandole de tomates de toutes les couleurs, du céleri branche. Très rafraichissant !

saraghina octopus

Deux pizzas : très garnies. Une pâte à tomber, croustillante, grillée, faite maison évidement !

Trois bières : Brooklyn beer (obviously) .

La note (en comptant les desserts : mention TB pour le tiramisu)
75 $ à trois en ayant merveilleusement bien diné.

Endroit : ++++                         Service : +++++

Food : +++++                           Rapport qualité-prix : ++++

saraghina jardin

435 Halsey St Brooklyn, NY 11233‎
(718) 574-0010

saraghinabrooklyn.com

Joint burger : de l’oreille à la bouche

On s’échange l’adresse entre touristes avisés ou étudiants rencardés, la légende le considère comme l’un des “meilleurs burgers” de la ville.

How ? C’est dans le Hall d’un hôtel huppé que vous trouverez le Burger Joint. Caché derrière un lourd et épais rideau rouge, les non habitués sont souvent perdus. Et si la queue vous mettra surement sur la piste, nous vous conseillons tout de même d’y aller dans l’après-midi si vous souhaitez éviter la cohue (et manger assis).

burger

A l’entrée, des papiers (dispo dans toutes les langues) vous proposent de séléctionner vos ingrédients et votre boisson, cela facilite la compréhension avec les cuisiniers et c’est beaucoup plus rapide.

Une fois entrée, le choc : souvent bondés, vous vous retrouverez dans une petite salle 80’s aux murs tagués et placardés d’affiches déchiquetées. Le cliché New-Yorkais comme on l’aime !

burger joint meridien

What ? Le burger proposé est délicieux : juteux, plutôt sain et très frais ! Et si vous aussi vous saturez des plats XXL du continent américain, vous serez ravis d’apprendre que les proportions y sont normales (à éviter, donc, si vous jeûnez depuis 10 jours). Côtés sides : des frites (bonnes mais qui ne cassent pas la baraque) ou des Whole Pickle (ces gros cornichons américains) pour les plus ‘diets’ d’entre nous.

Who ? Des touristes, des étudiants, des branchouilles, des hispano, des asiat’. Un beau petit mélange culturel et cosmopolite, typique de NY. A écouter la bande son, la couleur est annoncée : on passe des chansons italiennes à la vie en rose en passant par le dernier Bowie.

burger joint

Et le porte monnaie dans tout ça ? Environ 8$ le burger, 3.90$ les frites et entre 2 et 5$ les boissons.

Le Parker Meridien Hotel
119 West 56 th (au niveau de la 7av)
NY 10019.
L-J 11:00 à 23:30 V-S 11:00 à 00:00

Le + : Un nouveau Burger Joint vient d’ouvrir à Greenwich et les prix y sont moins élevés (Environ 5$ le burger) 33 West 8th Street, (at MacDougal Street) New York, NY 10011 Le – : Encore une fois, le Burger Joint (malgré son côté secret) attire beaucoup (mais vraiment beaucoup) de monde : évitez donc les heures de pointes.

Cendrillon au pays des vaches

Yvonne s’est offert deux jours au calme avec chéri-chéri coeur d’amour. Destination l’Allier. Toi non plus tu ne sais pas où c’est. Tu vas bientot le savoir. Retour au programme de géo de CE1 : l’Allier c’est un des quatre départements de l’Auvergne. L’Auvergne c’est du fromage donc des vaches, des brebis, du pinard (le fameux St Pourcain) et des champs (Beh oui, faut bien donner à manger aux vaches).

Ygrande

Bienvenue au Château d’Ygrande! Un endroit magique pour vivre un rêve de princesse le temps de quelques jours.
Yvonne, ancienne passionnée de poney, avait choisi cet endroit pour son haras, les ballades dans la forêt mais aussi la table. En effet, sur la terrasse en pierre, où la table est dressée, c’est le chef qui te régale.

Ancien de grandes maisons et de certaines ambassades tu vas « te péter le bide ». A tester :  le menu grande dégustation avec deux entrée deux plats fromage, pré-dessert, dessert, café et mignardises.

Un service irréprochable! Un personnel adorable. Une ambiance familiale avec deux chiens qui rodent autour des tables à la recherche d’un bout de foie gras. Cerise sur le gâteau le maître des lieux : présent mais pas trop, prêt à donner bonnes adresses et conseils.

2013-07-22

Un quatre étoiles avec un chef gastro voilà ce qui pouvait combler Yvonne. Petit plus :  le St Pourcain! Le vin du pays qui n’a reçu l’AOC que depuis quelques temps. N’hésitez pas à vous rendre chez les producteurs, qui vous feront déguster quelques verres (Oui, Yvonne a encore picolé).

Toi aussi va picoler dans le chai au Domaine de Bellevue (03500 Meillard) surtout le rouge : St Pourcain Roches Grises. Yvonne te glisse un petit truc pour faire ta crâneuse : ces vins font partie de la sélection de Yannick Alléno (le beau gosse des cuisines du Meurice). Accueil au top et dégustation aussi.

IMG_3858

Si tu n’aimes pas la campagne, le calme, le vin, les animaux, te promener à la campagne : oublie !
Si tu aimes le vin, que tu as besoin d’une mise au vert mais pas trop, n’hésites plus.

Coffee shop (sans weed)

Vous rêvez d’un petit café façon Starbuck « homemade » c’est dans le VIIème arrondissement de Paris que vous le trouverez. Yvonne en a fait son QG!

 

Depuis un mois le Natur’Elle Café a ouvert ses portes. Un endroit cosy, une terrasse au soleil en fin de matinée, un accueil chaleureux font de ce café une place de choix pour bouquiner.
A des prix défiants toute concurrence dans ce quartier, on est bien loin de l’addition à 5€ pour un double express’, le Natur’Elle café propose des pâtisseries maison, des mokaccinos et autres petits délices.
Yvonne a succombé au cookie bio homemade à 1,50€. Pour le café comptez 1,30€ ou 2,50€ avec une pâtisserie de votre choix.

Marre des capsules Nespresso? Vous trouverez à cette adresse des capsules compatibles avec votre machine. Différents arômes pour du café, du vrai, du bon, du nouveau.

Une petite adresse de quartier ensoleillée pour bien commencer votre journée.
Sur place ou à emporter

Le Natur’Elle café c’est au 67 ave de la bourdonnais, Paris VII

coffee

Edgar, une pècherie pas comme les autres

« Sur une place abandonnée, coquillages et crustacés… » voilà ce que pourrait chantonner d’Edgar. Mais en pleine égypte, Entre la rue d’Aboukir et la Rue D’Alexandrie se cache sur une petite place une belle terrasse. Au dessus de cette terrasse, un hôtel, c’est le repère d’Edgar!
Ce bon vieux Edgar? Qui est ce?

 

IMG_1494

 

Ici, la décoration cosy et néobistro chic s’associe avec des plats simples mais soignés. Yvonne a testé, Yvonne y est retournée, Yvonne a approuvé.
Quelques conseils : partagez quelques assiettes en entrée. Les bulots (Yvonne n’aimait plus ça, ce gros escargot ragoutant) sont à tomber, puis ici point de mayonnaise industrielle! Non de la homemade. Avec ça choisissez une plache de saucisson ou de Comté à la truffe (Pas a l’huile de truffe).
Tout cela accompagné d’une bonne bière ou d’une bouteille de vin (pocharde un peu Yvonne…). Attention, dans ce restaurant le vin peut très vite faire monter l’addition.

 

En plat Yvonne a ses chouchous : le poulpe à la pastèque. Oui, elle aussi a failli vomir en lisant la carte. Mais non!! L’essayer c’est l’adopter. Un délice. En accompagnement demandez les épinards, ils sont à tomber. Même les plus récalcitrant y ont goûté et ont cautionné.

IMG_1490

La traditionnelle friture d’éperlans, mangée avec les doigts sur les ports de Bretagne à nos 5 ans avec un ciré jaune et des bottes pour sauter dans les flaques. A partager en entrée, évidemment! Un régal.

Seul bémol : le service. Attendre 25 minutes pour un saucisson, des bulots et deux bières qui arrivent chaudes sur la table. C’est non! Certes on y va décontracte, mais avec cette chaleur, on est content d’avoir les bières illico presto.

Restaurant Edgar
31, rue d’Alexandrie
Paris (75002) 
MÉTRO : Sentier & Strasbourg-Saint-Denis
TÉL : +33 1 40 41 05 69
Ouvert le dimanche!